Questions Techniques : Fiabilité des appareils.
La fiabilité de la mesure.

La chaîne de mesure se compose d’un moteur de mesure (plate forme, capteurs et pré amplifications) d’une unité de conversion (étages d’électroniques de conditionnement du signal) d’une partie analytique (étages de traitement mathématique) et d’une dernière partie d’affichage, de comparaison / d’évaluation des paramètres et de traitement de textes (étages experts).

Le résultat de la chaîne de mesure s’exprime en termes de :

Linéarité :

C’est la différence entre les valeurs X et Y en mm affichées sur les graphiques / intégrés dans les tableaux en fin de traitement mathématique et la valeur de l’étalon d’une masse connue et déplacé d’une distance connue en X et en Y exprimée en mm. La linéarité s’exprime en % sur la valeur lue ou éventuellement de la fin d’échelle. Typiquement cette valeur est inférieure à +/- 0,25% de la fin d’échelle.

Reproductibilité :

C’est l’écart type sur la valeur lue pour trois étalonnages successifs pour les mêmes valeurs de X, Y et de la même masse en un point de mesure donné. La reproductibilité s’exprime en unité de la valeur lue. Typiquement cette valeur est de +/- 0,3 mm en X et en Y (X et Y de 160 mm).

Fiabilité :

Généralement c’est l’expression de l’erreur totale, c’est la somme des erreurs de linéarité et de reproductibilité sur la mesure en un point donné exprimée et en unité de la valeur lue. Typiquement cette valeur est de 0,4 mm en X et en Y (X et Y de 160 mm).