Les Symptômes Fonctionnels.
Que représentent les Symptômes Fonctionnels ?
Les études scientifiques qui ont été conduites dans ce domaine ont pu mettre en valeur que l’importance des symptômes fonctionnels atteignait 22 % de la population. La principale étude a été conduite aux USA « Epidemiologic catchment area - ECA ».

Si nous rapportons à la population française les valeurs des résultats que cette étude fait apparaître, il s’agit de 12 millions de personnes qui en souffrent, ce qui vient confirmer nos estimations dans ce domaine. 
Les résultats de cette étude nous apprennent comment ces douleurs et symptômes sont répartis :

23 % des plaintes concernent des vertiges ou des sensations de vertiges ;
24 % des plaintes concernent des douleurs qui atteignent les membres, (jambes - bras) ;
25 % des plaintes concernent les maux de tête (céphalées) ;
32 % des plaintes concernent le mal de dos en général (du rachis cervical à la région lombaire) ;
37 % des plaintes concernent des douleurs articulaires réparties sur l’ensemble du corps. 

L’étude nous apprend également que 80 % des symptômes fonctionnels ont entraîné, une consultation médicale, la prise d’un traitement médicamenteux ou bien encore un arrêt de travail.

Sur l’ensemble des symptômes fonctionnels étudiés, les auteurs on conclu que le tiers était à classer dans la catégorie des symptômes médicalement inexpliqués, ce qui rapporté à la population française nous indique un nombre de 4,1 millions de personnes.
Enfin, parce qu'au cours des consultations de posturologie clinique à la fois systémique et cognitiviste, nous constatons les mêmes plaintes et le même phénomène en proportion de population.
Comment savoir si nous sommes en présence de  Symptômes Fonctionnels ou Symptômes médicalement inexpliqués ?

Nous le savons en tout premier lieu, lorsque nous sommes en présence d’une personne qui vient consulter en l’état de plusieurs douleurs installées et persistantes depuis plus de 3 mois.

Lorsque cette personne vient consulter affectée par plusieurs douleurs, plusieurs dysfonctionnements et symptômes associés et lorsque toutes les recherches antérieures conduite par leur Médecin traitant et les Médecins spécialistes non pas pu démontrer qu’il s’agissait d’une pathologie lésionnelle.

Nous le savons encore, lorsque nous mesurons cette personne sur les appareils spécifiques de mesures des oscillations posturales et que nous pouvons déterminer l’existence de symptômes fonctionnels constitués par des syndromes posturaux cliniques et / ou cognitifs.
Nous le savons enfin, lorsque nous appliquons les thérapies posturales qui sont de nature à traiter non seulement les asymétrie de la posture orthostatique (APO) mais encore les causes des syndromes posturaux cognitifs et lorsque les douleurs, les vertiges et la sensation de mal être disparaissent ou régressent de manière significative.

Vous trouverez expliqué plus loin, les imageries posturographiques et vous pourrez ainsi vous faire une idée précise des phénomènes posturaux qui peuvent conduire à la douleur, au vertige et au mal de vivre.

Vous verrez les imageries de personnes qui sont dans une situation de garde-à-vous permanent et à l’inverse des personnes dont les oscillations posturales sont désordonnées.

En fait, vous verrez des personnes qui « bougent 10 fois moins que la normale ou à l’inverse qui « bougent » 10 fois plus que la normale.

La compréhension novatrice du phénomène :

Derrière le phénomène purement mécaniste qui consiste à tenir debout, d'autres scientifiques, d'autres thérapeutes et d'autres chercheurs ont tenté de comprendre si notre posture était uniquement issue d’un acte moteur automatique et inconscient. Ces recherches nous ont conduit très loin et nous ont permis de comprendre la réalité d’un phénomène étonnant. Nous avons pu comprendre que nous ne pensions pas qu'avec notre cerveau, mais avec notre corps tout entier et donc que notre posture pouvait être l'une des composantes de notre pensée.

Une grande partie de cette évolution scientifique s’est déroulée dans uns institution prestigieuse en France. Elle a pris naissance au
Collège de France, où le grand physiologiste Pierre Janet avait déjà enseigné : «Il n’est pas juste de dire que l’homme pense avec son cerveau; ce n’est pas uniquement avec son cerveau qu’il pense, c’est avec son corps tout entier, il pense avec ses doigts, il pense avec ses pieds, avec son ventre, comme il pense avec son cerveau, il pense avec l’ensemble».
Au collège de France, d'autres ont suivi la même logique de pensée, nous pouvons ainsi citer Julian de Ajuriaguerra, André Thomas ou encore Henri Wallon qui déclarait que : " les émotions étaient une formation d'origine posturale qui ont pour étoffe le tonus musculaire".

Maintenant dans le monde entier cette démarche intellectuelle a fait école, de grands noms de la science ont repris cette voie, parmi eux,
Antonio Damasio ou Joseph Ledoux sont venus apporter les preuves scientifiques qui manquaient à la compréhension de ces phénomènes.

D’autres encore ont investi les colonnes de publication de la société savante qui s’occupe de la posture dans le monde
( ISPGR ) et ils ont permis de faire évoluer les connaissances de cette société vers les concepts de cognition et de pensée liés à la fonction de régulation de la posture.

En consultant les chapitres de ce site, vous allez découvrir pourquoi vous avez mal, au dos, aux jambes, aux pieds, pourquoi parfois vous marchez mal, pourquoi vous vous sentez instable ou vertigineux, pourquoi vous ressentez une impression de mal être et même aussi pourquoi vous avez des empêchements à prendre de bonnes décisions.

Vous pourrez comprendre comment vos pensées, vos comportements ou vos émotions influencent votre tonus musculaire et donc votre posture. Enfin vous pourrez comprendre pourquoi certains d’entre vous sont plus sensibles au stress, aux angoisses et à certaines formes de peurs qui handicapent considérablement leur vie. Vous comprendrez également pourquoi vous pouvez avoir mal et ce qu’il convient de faire dans ce cas.

Si vous avez un témoignage à nous apporter dans ce sens ou une réaction, envoyez-les nous et participez à notre foire aux questions
(FAQ) .