La Posturologie.
Action des émotions de la posture.
Comment les émotions agissent-elles sur la posture et inversement ?


Il existe des désordres de type mécaniste sur la posture (une bascule de bassin, une épaule plus basse, des  dents serrées, un manque de parallélisme des yeux, une tête penchée…) mais la science démontre également actuellement
l’action très importante des émotions et des évènements traumatiques sur la posture.

La répercussion de ces traumatismes émotionnels sera différente chez chaque patient. Elle est donc variable en intensité suivant les individus et peut conduire au point de rupture physique ou psychique, ou les deux réunis que l’on appelle la décompensation posturale.


Nous savons maintenant, pour l’avoir démontré en 2005, à l’occasion du congrès de l’ISPGR qui s’est tenu à Marseille et au moyen d’une publication dénommée « Aporia of stabilometric standards » que votre psychisme influence significativement le système de régulation de la posture. Le système psychique peut également être défini comme étant lui aussi, un système de type chaotique, venant interférer avec le système chaotique postural à l’occasion des opérations de régulation de la posture.

Pour comprendre ce qu’est la décompensation posturale, il nous faut d’abord comprendre ce qui crée ces syndromes posturaux cliniques qui conduisent à la douleur ou au mal de vivre.


Pour mieux comprendre ces phénomènes de
décompensation posturale, lisez les témoignages ainsi que les questions des patients touchés par les troubles de la psyché (gestion des émotions) et de leur posture qui vont pouvoir vous les décrire « de l’intérieur » selon le ressenti de leurs souffrance à la fois psychique et physique (voir rubriques FAQ et Témoignages de patients) patient souffrant de douleurs musculaires, articulaires, de difficultés à la marche, de sensations vertigineuses, de stress, de fatigue sans récupération, de mauvais sommeil, de fibromyalgies, de T.O.C, de cauchemars et de certaines phobies, etc.

Nous sommes bien dans le cadre ou le corps et l’esprit sont devenus intimement indissociables dans la survenue et la manifestation de ce type de syndrome.

Ces syndromes posturaux cliniques sont tous redoutables, nous allons les parcourir et les découvrir et tenter d’en effectuer une description la plus fidèle possible dans un but de clarté et de compréhension de ce qui pourrait affecter le lecteur (
cf. pathologies posturales et syndromes posturaux).

Ils peuvent être redoutables, mais nous pouvons maintenant les traiter par des traitements de la posture adaptée.
En effet, le corps et l’esprit étant intimement liés, nous savons maintenant qu’en « traitant posturalement » le corps, nous traitons également l’esprit (le psychisme).

Qu’est-ce qu’un thérapeute cognitiviste ?
C’est celui qui s’appliquera à vous étudier dans votre totalité, de votre psyché à votre posture, de votre posture à votre psyché et qui saura faire corréler et harmoniser votre psyché et votre posture. C’est toujours une question d’équilibre.
C’est-à-dire, un thérapeute qui saura exactement vous remettre en harmonie avec vous-même afin d’éviter la fatigue, le stress, l’énervement …et tous ces désagréments causés par votre mauvaise posture et qui viennent perturber votre quotidien.   

L’examen et la thérapie conduisent éventuellement à :

- La prise de conscience par la personne de son profil psychologique et comportemental ;
- La mise en œuvre d’un traitement médicamenteux par la médecine générale et spécialisée ;
- La mise en œuvre d’un traitement psychique ;
- L’acceptation du travail sur soi avec un thérapeute (PNL, Coach) ;
- La prise de conscience par la personne de la nature et de l’importance des syndromes posturaux cognitifs qui l’affectent (cette prise de conscience lui fait également comprendre de manière claire, de l’origine des douleurs et dysfonctionnements qui dérangent sa vie) ;
- L’application de traitements posturaux (Voir rubrique "Les Thérapies Posturales").