La Posturologie.
Comment ça marche ?
La Posturologie concerne toutes les personnes qui sont affectées par des asymétries de la posture orthostatique (APO) phénomène qui crée la douleur et des désordres gênants. Pour bien comprendre comment cela se produit, il nous faut d’abord comprendre comment nous tenons debout.

Notre centre de gravité se situe assez haut dans notre corps, en regard de la 3ème vertèbre lombaire. Le système postural a pour mission essentielle de maintenir notre centre de gravité en position permanente d’équilibre, en statique ou en mouvement, afin de nous éviter la chute.

Pour remplir correctement cette tâche, le système postural a besoin de recevoir une multitude d’informations qui proviennent à la fois de :

l’extérieur du corps ;
     - à partir du pied- par la peau de la plante du pied,
     
     - à partir de l’œil- par le glissement de l’image sur la rétine,   
mais aussi de l’oreille interne quand le sujet se met en mouvement.

l’intérieur du corps par :

     - le système articulaire,
     - le système musculaire,
     - les muscles oculomoteurs,         
     - la peau profonde du pied,
     - les dents et le système occlusal,
     - les fascias, 
     - la proprioception,
     - certaines cicatrices, etc.


Ces informations sont transmises, intégrées puis traitées par le système postural au niveau du cerveau et de l’ensemble du corps pour réadapter la posture en permanence. Le système ré informe les chaînes musculaires qui réajustent les segments corporels immédiatement. Donc, si les informations de départ sont défectueuses (surtout en provenance de l’œil -mauvaise horizontalité- ou du pied -sensation d’inégalité de hauteur de sol-) le cerveau reçoit et retransmet logiquement des ordres erronés.

Ces dysfonctions provoquent des douleurs, des malpositions, des chutes, des problèmes d’équilibre ou d’instabilité ou de sensation de décentrage » etc. On parle alors d’état de décompensation posturale et c’est là, le principal domaine d’application de la Posturologie.

Utilité Thérapeutique Systémique habituelle

La pratique de la Posturologie s’attache à déterminer l’origine des asymétries de la posture orthostatique et à traiter  les causes des phénomènes de décompensation posturale créant une désorganisation des différents segments corporels. Elle agit essentiellement au travers d'une analyse clinique et para clinique rigoureuse du patient, à porter le diagnostic d'un syndrome postural, toujours fonctionnel.

Il faut bien entendre par-là, que le rôle du Posturologue se borne à traiter ce qui est du domaine fonctionnel, à l’exception du domaine lésionnel, qui pourrait être attribué à l’existence d’une tumeur par exemple. Une fois que l’origine des désordres posturaux et des douleurs est déterminée, l’action des posturologues consiste alors, après un examen clinique minutieux, à redonner au système de régulation de la posture, les bonnes informations sensorielles de départ, ce qui permettra au système postural de retrouver stabilité, centrage et équilibre. Les traitements essentiels sont alors à réaliser au niveau des entrées principales du système postural à savoir le pied et l’œil.

Le pied par un podologue Posturologue.

Il saura confectionner et adapter :

     - des semelles de rééducation posturale,
     - des orthoplasties (petit appareillage en silicone servant à rééquilibrer l’avant-pied) adaptées à visée posturale,
     - des orthonyxies (correcteurs de la courbure de l’ongle).
     - des soins de pédicurie puisque les points d’appui et la marche sont modifiés.
L’œil par l’ophtalmologiste.


Il vous prescrira des verres correcteurs pouvant recevoir des prismes posturaux, la pose de lentilles ou encore des séances d’orthoptie (rééducation et gymnastique oculaire) à réaliser chez un orthoptiste Posturologue.

Ces entrées sont à traiter en priorité puisque des études scientifiques ont clairement démontré leur importance capitale dans le maintient de la posture. En effet, si l’on anesthésie la plante du pied à un sujet dont les yeux sont fermés, il ne pourra plus maintenir sa posture debout et la chute sera inévitable.

Ces traitements posturaux ont pour fonction de redonner au système postural de bonnes informations de départ (à savoir la meilleure horizontalité possible du regard et le rééquilibrage des appuis au sol au niveau des pieds) afin que le cerveau reçoive puis retransmette les ordres les plus fiables possibles.


Mais un patient postural est avant tout un patient qui doit être pris en charge dans sa globalité, par l’ensemble des thérapeutes devant intervenir en fonction de la pathologie.