La Posturologie : Le syndrome postural cognitif de type Hypercontrôle postural automatique (HPA).
C’est le syndrome postural cognitif qui affecte les personnes qui sont habituellement précises, ordonnées, méticuleuses, souvent perfectionnistes, qui vérifient ce qu’elles font et qui sont parfois décrites comme maniaques (de l’ordre, de la propreté ou du rangement).

Sur le plan du comportement, ce sont là des personnes dotées d’une très grande conscience professionnelle, fidèles, très attachées à leur cadre de travail, qui sont jusqu’au-boutistes, jusqu’à l’incident de santé grave comme le burn out par exemple.

Combien sont-ils en France. Vraisemblablement entre 9 et 10 millions, constituant le nombre le plus important de consultations en Posturologie clinique.

Les douleurs qui les affectent sont importantes et chroniques, elles sont installées la plupart du temps depuis de longues années.

Il s’agit là, d’un syndrome postural de nature non accidentelle.

Sur le plan des signes qui les affectent, ces personnes ont un mauvais sommeil ou plus précisément, elles se réveillent parfois trop tôt, entre 2 et 4 heures du matin. Elles sont très sensibles au stress, aux soucis et aux angoisses.


Elles ne prennent pratiquement jamais le temps de s’occuper d’elles et du repos.

Elles sont également exposées à la survenu d’un état de déprime, qui s’il n’est pas traité peut conduire à un état dépressif.

Sur le plan postural, nous sommes en présence de sujets affectés par des hypertonies sévères en raison de la restriction de leurs oscillations posturales.

En effet, la surface de ses oscillations posturales d’une personne considérée comme normale est comprise dans une fourchette allant de 90 à 130 millimétres carrés.

Chez le sujet hypercontrôlé, HPA, ces valeurs de surfaces sont bien moindres, elles sont comprises dans une fourchette de variation pouvant aller de 10 mm² à 50 mm².

Alors, si vous essayez de rester fixé pendant plusieurs minutes sans bouger vous allez très vite constater que vos muscles vont se raidir et que vous allez commencer à en souffrir.

C’est le phénomène majeur qui affecte le sujet Hypercontrôlé, HPA.

Mais attention, les évolutions de ce syndrome postural sont parfois sévères, c’est là que nous retrouvons parfois le déclenchement des troubles obsessionnels-compulsifs (TOC) ou encore certaines formes de fibromyalgie.


Vous allez pouvoir le visualiser sur une imagerie médicale propre à la Posturologie et qui représente la surface des oscillations posturales de chacun d’entre nous. Vous verrez alors parfaitement la différence de surface entre un sujet non affecté, considéré comme normal et un sujet très hypercontrôlé.

Surface de sujet considéré comme normal avec une surface (tracé jaune bien localisé dans le cercle rouge de normalité) de 130 mm² :
A la même échelle, surface d’un sujet considéré comme très hypercontrôlé, avec une surface (tracé jaune extrêmement restreint) de 6 mm² :
Cliquer pour Agrandir
LE TRAITEMENT MEDICAL ET POSTURAL DES SUJETS TRES HYPERCONTROLES
Exemple de traitement d’un sujet HPA enregistré en situation Yeux ouverts
Surfaces multipliées par 10 :
Exemple de traitement d’un sujet HPA enregistré en situation Yeux fermés
Surfaces multipliées par 5 :
Cliquer pour Agrandir